Vivre à Paris – à temps plein ou à temps partiel

Quel bonheur de vivre à Paris ! De profiter de la diversité, des expositions, des nouveautés, des festivals, des marchés, du romantisme, du shopping, des lumières, de la vie ! La vie à Paris, la ville la plus « likée » sur Facebook, avec plus de 2 millions de votes, est riche en culture, en histoire, en découvertes et en divertissements de toutes sortes, que ce soit à temps plein ou pour une partie de l’année.

Bien évidemment, il est impossible de fournir une liste exhaustive des attraits et des atouts de la vie à la capitale, symbole de la culture française. Chacun y trouvera son compte, du passionné de la gastronomie au mélomane féru, de l’amateur du théâtre au cinéphile mordu, du sportif enthousiaste au littéraire fervent, du militant politique à l’âme artistique, des fashionistas aux passionnés d’architecture. Que vous soyez de passage ou résident à Paris, il vous restera toujours des choses à faire et à voir dans la ville des lumières, la capitale la plus visitée au monde.

La ville de Paris comprend un peu plus de 2 millions d’habitants, ou 12 millions si l’on compte les banlieues environnantes. Paris est l’une des villes européennes les plus densément peuplées avec relativement peu d’espaces verts. Chaque quartier à Paris constitue un véritable village, et certains arrondissements se caractérisent par des regroupements communautaires, comme par exemple Barbès, où résident beaucoup d’africains, ou le 13ème arrondissement qui abrite la plus grande communauté asiatique d’Europe. De la même manière le quartier du Marais attire beaucoup de juifs.

Comme dans de nombreuses villes européennes, les différences sociales sont marquées selon les quartiers ; l’ouest de Paris est plutôt riche tandis que les arrondissements de l’est  sont plus pauvres, mais il existe également beaucoup d’inégalités au sein de chaque quartier.

Bien que les prix de l’immobilier soient bien inférieurs à ceux de Londres, par exemple, en moyenne les prix tournent autour des 9000 euros le m2 et en conséquence, les logements parisiens sont majoritairement constitués de petits appartements d’une ou deux pièces. 

Paris demeure une ville relativement peu spécialisée, à l’inverse de Londres, centre mondial de la finance. A Paris, le patrimoine, les arts et la culture restent des moteurs économiques puissants, ainsi que les secteurs de la mode et du luxe, qui n’ont pas été affectés par la crise. La politique récente de la ville vise à faire évoluer Paris, tant sur le plan architectural et culturel (les nuits blanches, Paris plage de Delanoé) qu’au niveau des transports (l’introduction de velib’ et autolib’ et l’interdiction de circuler dans certains parties de la ville) pour empêcher la ville de stagner.